RDC: Le Catimini de Tunda dévoilé au Conseil de ministre. Ilunkamba surpris, Tshisekedi en colère.

Nombreux s’interrogent sur la transmission en cantimini de l’avis du gouvernement concernant les propositions lois Minaku et Sakata? D’après 7sur7 cd, le vice-premier ministre de la justice et garde des Sceaux, Célestin Tunda Ya Kasende avait déjà transmis l’avis du gouvernement sur lesdites propositions depuis le 18 juin dernier.

Pour rappel, ces trois propositions controversées de loi initiées par les députés Aubin Minaku et Gary Sakata, tous membres de la coalition FCC, sont à la base des mouvements de protestation observés mercredi 24 juin 2020 dans certaines villes du pays entre autres, Kinshasa, Lubumbashi, Mbuji-mayi et Kananga.

Cependant la 37ème réunion du conseil des ministres de ce vendredi 26 juin 2020 présidée par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, que l’on remarque que l’avis du gouvernement était déjà transmis  » mais à l’insu du gouvernement ».
La plus haute réunion institutionnelle du pays s’est terminée en queue de poisson ce jour, suite à la manœuvre de Tunda sur les trois propositions des lois sur la réforme de la justice initiée par les députés nationaux Aubin Minaku et Gary Sakata.

Cette situation a surpris le Premier ministre « de toute ma carrière de ministre, je n’ai jamais connu ça. » et a rendu furieux le président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi, qui a eu des mots durs contre le ministre Tunda. Acculé, il a balbutié ne sachant plus comment se défendre; juste après le chef de l’État s’est levé, mettant ainsi fin à cette 37ème réunion du conseil des ministres avec ce fait qui accroît la méfiance entre membres de la coalition au pouvoir.

Pour les opinions « en transmettant en catimini au Parlement des avis non validés par le gouvernement sur les propositions de loi controversées initiées par les députés Minaku et Sakata, le ministre de la justice a violé le code de bonne conduite de l’agent public et s’est rendu coupable de faute grave aux devoirs de sa fonction. La confiance étant rompue, Célestin Tunda devra, sans délai, soit démissionner soit être révoqué ». martèle les avis populaires

Alivision Tshimanga