Infrastructures, le Gouverneur Jean MAWEJA du Kasaï orientale lance les travaux d’entretien routier sur des sites érosifs

Il l’avait promis il y a quelques mois. Aujourd’hui, il l’a réalisé. Les populations des communes de Dibindi, Kanshi et Muya, ont vu de leurs yeux, la matérialisation des travaux anti- érosifs lancés par l’autorité provincial, ce mardi 07 juillet 2020.

La cérémonie ponctuée par des discours, a été organisée sur le site Kajiba, au quartier qui porte le même nom, dans la commune de la Muya.

Ananias Kabeya, bourgmestre de la commune de la Muya

Après le mot de bienvenue du bourgmestre de commune, Ananias Kabeya, celui du directeur provincial de l’OVD Trésor Kashala, du ministre provincial des infrastructures travaux publics et reconstruction, le chef de l’exécutif provincial a, dans son adresse, indiqué que la tête d’érosion de Kajiba « menace l’avenue Bukonde déjà coupée, la paroisse Saint-Lazare, le parquet général de Mbujimayi, le marché wetrafa et les habitations environnantes ».

directeur provincial de l’OVD Trésor Kashala,

Le ravin de Dipumba menace les populations environnantes et l’hôpital général de référence Dipumba. « Sur tous les trois sites, l’objectif est d’arrêter la progression de ces têtes d’érosions enfin de sauvegarder les infrastructures de base sur la ville de Mbujimayi », a-t-il déclaré.

Jean MAWEJA MUTEBA a indiqué que les travaux lancés ce jour « matérialisent la vision du chef de l’État Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, de rendre viables les infrastructures de base en général et la voirie urbaine en particulier ». Il a par ailleurs noté que ces travaux de lutte anti-érosive, sont financés par le FONER pour un coût total de 1.017.880.527 FC soit 550.000 dollars américains.
« En ce jour de mardi 07 juillet 2020, je lance officiellement les travaux de lutte anti-érosive exécutés par l’Office des Voiries et Drainage en sigle OVD, profitant de cette occasion, je demande à l’OVD de matérialiser ce projet, selon les règles de l’art et de la technique. À la population, de s’approprier les travaux qui vont se dérouler dans le chantier, en sécurisant les matériels et les travailleurs », a-t-il lancé officiellement.

Presse Gouv.