Regardez « #RDC, marche anti #Malonda, l’église armée de l’éternel #vandalisée, #pasteur #Kafuta en colère » sur YouTube

Sony Kafuta déclare la guerre à l’Église catholique et à l’ECC

« Mon église est démolie. Ce sont des actes prémédités. Ils n’ont pas le monopole de la violence. Nous sommes aussi capables de réagir, de riposter et de brûler d’autres églises et d’autres États-major politiques. La Police et l’Armée ne sauront rien faire », prévient Sony Kafuta
Très fâché, le président de l’Église de réveil en RDC tonne : « nous ne sommes pas de femmes. Nous sommes des hommes. Il y aura riposte. Nous le promettons ».

Guerre de croisade 


« C’est l’Église qui est derrière cette violence. Ce ne sont pas de partis politiques. C’est l’Église catholique et l’ECC. Nous le savons ».
Sony Kafuta n’entend pas se faire marcher parce que « tout cela est orchestré. Nous savons ce qu’ils sont en train de faire. Nous sommes à la défensive. En cas de légitime défense, l’humanité verra de quoi nous sommes capables de faire. C’est la guerre de la croisade maintenant ».

Appel au calme 


« Je demande à toutes les églises de réveil et à tous les chrétiens de ne pas réagir négativement et d’attendre mon SMS. Je demande au peuple congolais de garder la paix », exhorte-t-il.
Accusé d’avoir voté pour le prochain président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Sony Kafuta « confirme. J’ai participé au vote et Ronsard Malonda avait gagné les élections, 6 sur 8. Il a été refusé tout simplement parce qu’il est Mukongo et parce que c’est lui qui aurait favorisé la tricherie pour que le Chef de l’Etat soit au pouvoir ».
Qu’à cela ne tienne, « nous ne voulons pas que le pays se brûle à cause d’un individu. Nous l’avons dit au Chef de l’Etat. S’il faut revenir, ce sont les autorités qui doivent nous le demander ».
Homme de Dieu, Sony Kafuta estime que « nous gardons le calme, c’est parce que nous avons la crainte de Dieu. Et c’est la justice de Dieu qui va agir ».