Pendant que LAMUKA projecte d’autres marches ANTI Malonda, le collectif des mouvements citoyens sont pour la non-violence.

Une autre journée noire est annoncée en République Démocratique du Congo, la plateforme politique LAMUKA avec des leaders comme Moïse Katumbi, Bemba, Musitu, Fayulu, Nyamwisi et autres appellent à manifester ce 13 juillet 2020.

Cette série des manifestations est déjà interdite par les autorités congolaises.

De son côté le collectif des Mouvements citoyens et Organisations des jeunes de la RDC, cette plateforme citoyenne, informe à l’opinion sa poursuite d’échange avec les institutions de la RDC pour calmer des tensions autour du choix de Ronsard MALONDA. 

Le 11 juillet 2020, le collectif des Mouvements Citoyens  était en séance de travail avec le président de la CNDH et son bureau pour examiner le cas de violations des droits de l’homme  autour de toutes ces agitations.  

Le président de cette structure citoyenne Justin Bahati précise que ces échanges consultatifs ont débuté depuis la semaine dernière avec les confessions religieuses et ambitionne de contacter les hautes instances de la gouvernance du Congo Kinshasa et autres.

Entre-temps , les Mouvements Citoyens appellent la population au calme et lui demande de ne répondre en aucun appel à la violence ni à la déstabilisation des institutions de la République car cela va à sa perte et au recule de notre démocratie débutante et au risque de propagation de la COVID 19 qui continue à endeuiller des familles et qui paralyse le mode de vie normal  de la population .

Alivision Tshimanga