Influence populaire LAMUKA, Tshisekedi et Kabila doivent consolider leur unité au bénéfice du peuple et non des positionnements politiques

Pendant que les extrémistes de la coalition au pouvoir s’affrontent pour des intérêts policiens, le peuple lui meurtrit de la pauvreté comme toujours au regard de l’économie qui s’infondre chaque jour surtout en cette période de la pandémie de la COVID-19. Les coalisés au pouvoir pensent qu’à leur avenir politique en méprisant les nécessités du souverain primaire.

Gué guère entre les partis au pouvoir a créé aujourd’hui une opposition forte et a réveillé les anciens monstres.

Pendant que le sénateur Joseph Kabila a précisé au chef de l’État Félix Tshisekedi que la République Démocratique du Congo n’a pas besoin des extrémistes…

Le président de la République Félix Tshisekedi à lui aussi à son tour fait savoir aux membres du Gouvernement qu’il y a des extrémistes de part et d’autre. En faisant comprendre aux membres du gouvernement qu’il tient à cette coalition et ne permettra pas sa mise en mal. » J’ai dit à mon frère (Kabila), de m’aider et me soutenir pour que nous puissions réussir, ainsi, relever les défis. »A clarifié Félix Tshisekedi, président de la République démocratique du Congo. »Il est temps que les extrémistes puissent laisser la place à ceux qui ont un grand cœur et qui sont disponibles pour un sursaut patriotique. Le Comité de suivi de la coalition doit être reconstitué, et réglons nos soucis en responsables. » Une opinion partagée

La mobilisation de l’opposition aujourd’hui reflète un son de cloche.

JATI