RDC: Les locaux de la Cour constitutionnelle violés par l’ANR à Kinshasa selon Me Théodore Ngoy

Théodore Ngoy, conseil habituel de Benoît LWAMBA dans un communiqué parvenu à timbisa.news ce dimanche 12 juillet. Alerte l’opinion sur la perquisition des bureaux de la cour constitutionnelle

« En ma qualité de Conseil habituel de Monsieur Benoit LWAMBA BINTU, Président de la Cour Constitutionnelle et Président du Conseil Supérieur de la Magistrature de la République Démocratique, je me fais le devoir d’informer l’opinion nationale et internationale que ce dimanche 12 juillet 2020, il est fait état de la présence des agents de l’Agence Nationale de Renseignements (ANR, en sigle), venus à bord de deux jeeps, au siège et dans les locaux, inviolables, de la Cour constitutionnelle, comme le sont les documents et les archives de ladite Cour« , alerte-t-il dans ce communiqué.

« Ils ont invité le Président intérimaire de la Cour constitutionnelle et le Directeur de Cabinet du Président de la Cour constitutionnelle, Président du Conseil Supérieur de la Magistrature, Monsieur Benoit LWAMBA BINTU, à se présenter aux bureaux de ce dernier, sans raisons claires et valables« , a-t-il ajouté.

Du flou à la confusion en République démocratique du Congo autour du président de la cour constitutionnelle Bénoit Lwamba. Une correspondance annonçant sa démission a fuité sur les réseaux sociaux, alors qu’une autre, signée par son Directeur de Cabinet, a apporté un démenti « aux rumeurs relatives à sa démission », tout en rappelant que son mandat, en cours, prend fin en avril 2021.