RDC, :Ministère de la justice : Luzolo Bambi pour remplacer Tunda ya Kasende

D’une source sûre de la présidence, Scooprdc.net apprend, ce lundi 13 juillet, que le président Félix Tshisekedi aurait jeté son dévolu sur le professeur Emmanuel Luzolo Bambi pour prendre les commandes du ministère de la Justice et garde des sceaux. D’après la source du média en ligne, Félix Tshisekedi a rejeté catégoriquement le choix du FCC fait sur Aubin Minaku ou Evariste Boshab. Une candidature qui lui était favorable était celle de Patrick Nkanga, mais celui-ci serait combattu par les faucons de son propre parti, le PPRD.

Emmanuel Luzolo Bambi fut ministre de la Justice et Garde des sceaux dans le gouvernement Muzito I, II et III de 2008 à 2012. C’est à lui qui attribue le qualificatif «Kuluna en cravate» pour désigner tous les détourneurs des deniers publics. Il sera ensuite nommé membre de la Cour constitutionnelle en juillet 2014 avec certaines personnalités du pays, notamment le professeur Félix Vunduawe te Pemaka, Evariste-Prince Funga Molima Mwata, Benoit Lwamba Bindu, pour ensuite être nommé le 31 mars 2015 « conseiller spécial en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme », par le président Joseph Kabila. Fonction qu’il exerça jusqu’à l’arrivée de Félix TShisekedi au pouvoir.

A ce poste, le professeur Luzolo Bambi ne porta pas des gants pour dénoncer les coulages de recettes d’au moins 15 milliards USD chaque année du fait de la corruption et de détournements des fonds publics. Il avait même fait arrêter certains opérateurs économiques nationaux et expatriés soupçonnés impliqués dans ces pratiques. Mais son action a eu beaucoup de difficultés pour produire des effets escomptés, à cause des crocs-en-jambes que lui mettait le procureur général de la république, Flory Kabange Numbi.

Si la nouvelle de sa nomination se confirmait, le président Félix Tshisekedi n’aurait pas fait un mauvais choix. Et même son partenaire Joseph Kabila ne sera pas fâché ni frustré, étant donné qu’il connaisse suffisamment les prouesses de son ancien ministre de la justice et ancien conseiller spécial en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, n’en déplaise aux caciques du FCC, surtout du PPRD.

scooprdc.net