RDC: les exigences de TSHISEKEDI avant la reprise des cours le 10 août

À la 42ème session du conseil des ministres, le Président de la République, Félix Tshisekedi, a invité les responsables des établissements scolaires et universitaires à observer et faire respecter les gestes barrières dans les écoles et universités de la Republique Demicratique du Congo.

«Ces mesures doivent être de stricte application à l’entrée tout comme à la sortie des écoles et des universités», ajoute le Chef de l’État.

Les mesures à observer sont :

-La mise en place des dispositifs de contrôle à chaque entrée impliquant la prise de température;

-Le lavage des mains et/ou l’application des gels hydroalcooliques;

-Le port correct et obligatoire des masques dans les salles de classe et autres espaces publics au sein desdits établissements;

-Le respect de la distanciation physique entre élèves et étudiants dans les salles de classe ou de cours et les autres lieux destinés aux activités scolaires et universitaires;

-La décontamination et la désinfection régulières des locaux consacrés aux activités scolaires ou académiques.

Félix Tshisekedi a invité tous les Ministres sectoriels à organiser des contrôles et s’assurer de l’effectivité du respect de ces dispositifs au sein des écoles et universités.

Ils doivent aussi entrevoir des sanctions à infliger aux écoles et universités qui ne vont pas se conformer à ces dispositions.

Par ailleurs, le Chef de l’Etat a instruit aux Ministres du secteur de l’Éducation Nationale à discuter avec les différents syndicats des enseignants et professeurs, toutes affaires cessantes, « pour harmoniser les modalités de cette reprise des cours».

Nonobstant, cette rentrée est jugée forcée par plusieurs acteurs politiques, voire même les syndicats des enseignants qui sollicitent le report pour le 17 août 2020, en lieu et place du 10 août alors que les élèves n’avaient que 27 jours lorsque le Président de la République levait l’État d’Urgence pour fixer la reprise des cours au 3 août 2020.

JATI