RDC : Ballet judiciaire le 07 août, audience de la Cour de Cassation ou celle de la cour d’appel sur l’affaire Kamerhe

Notre leader Vital Kamerhe directeur du cabinet du chef de l’État croit toujours en sa liberté provisoire, malgré plusieurs refus. Nous étions en appel à la Cour de cassation. Les juges vont se prononcer dans 48 h », dit Christian NN’IHWE coordonnateur national du mouvement des patriotes Kamerhistes « WAZALENDO ». Après audience, le président national de l’UNC « est retourné » dans sa cellule de Makala à bord de « son véhicule de fonction ».

Initialement prévue le 05 août, » la Cour de cassation se prononcera dans 4 jours après l’audience de ce lundi 3 Août 2020 en chambre du Conseil, siégeant en appel contre l’arrêt de la Cour d’appel de Kinshasa Gombe rejetant la demande de liberté provisoire formulée par Vital Kamerhe, directeur de cabinet du président de la République condamné en première instance à 20 ans de prison. » Rapporte scooprdc

Pour un autre Kamerhiste Yves Balagizi  » Il n’y a pas de raison de maintenir notre leader en détention avant une décision définitive sur son cas. C’est ce qui explique sa décision de faire appel contre l’arrêt de la Cour d’appel de Kinshasa /Gombe qui a rejeté sa demande de liberté provisoire. »

Le où (deux) rendez-vous est donc pris pour ce vendredi 7 août 2020 où le sort du directeur de cabinet du chef de l’État Félix TSHISEKEDI sera connu de la cour de cassation. Mais aussi, la cour d’appel avait renvoyé son audience pour le 07 août. y aura-T-il deux audiences le même jour ? S’interroge timbisa.news

Il règne un mystère, après la libération d’un autre leader reproché par la justice congolaise »Ne Muanda Nsemi ». La dernière audience de la cour d’appel sur l’affaire Kamerhe a été renvoyée, pendant que celle de la cour de cassation vient d’être repoussée à la même date du 07 août 2020

Le monde judiciaire Congolais a-t-il élevé son rythme pour dire le droit équitable au justiciable Kamerhe ?

Suivez-nous pour demeurer Éclairé

Alivision Tshimanga