RDC: le DG Nkongolo de la DGDA déterminé à éradiquer la fraude

Le Directeur Général ai de la DGDA, Jean Baptiste Nkongolo, rappelle que sous son leadership, une lutte sans merci sera menée contre tous ceux et toutes celles qui versent dans la magouille.

Il y a un début et une fin pour toute chose. Une leçon que tous ceux qui se livrent aux pratiques maffieuses dans l’exercice de leurs affaires, notamment la fraude douanière, tout comme ceux qui en tirent des dividendes illicites devraient assimiler.

Car, l’actuelle Direction générale de la douane nationale que dirige Jean Baptiste Nkongolo Kabila Mutshi affiche sa détermination à combattre sans relâche la fraude douanière et à l’éradiquer. Cette gangrène fait perdre au trésor d’immenses recettes susceptibles de permettre au gouvernement de réaliser son programme d’action.

Ce n’est pas une menace en l’air. La Brigade douanière vient de réaliser un grand coup en saisissant à deux reprises plusieurs colis de minerais dissimilés dans des emballages et contenus inappropriés à la frontière congolo-rwandaise, à destination du pays des mille collines.

La première saisie a eu lieu le 13 août 2020. Grâce aux équipements des NTIC (Nouvelles technologies de l’information et de la communication) notamment le scanner, la Brigade douanière a détecté une énorme quantité de minerais dissimilés dans un camion-citerne pour carburant. Au total, 26 colis de Coltan titrant 6,14% de Nobium, 32,6% de Tantale, 609,1% kg ont été découverts et saisis grâce à la vigilance des agents de la Brigade douanière actuellement dotée d’équipements appropriés pour la détection. Cette cargaison avait pour destination le Rwanda.

Le 19 août 2020 : deuxième lot de 22 colis En l’espace de six jours, soit le 19 août 2020, les limiers de la Direction Générale des Douanes et Accises, particulièrement affectés à la grande barrière de Goma (RDC)-Gisenyi (Rwanda), ont procédé à la deuxième saisie de 22 colis de minerais toujours dissimilés dans des emballages inappropriés afin de tromper la vigilance des douaniers.

La saisie portait sur 15 colis de Coltan blanc et de 7 colis de Coltan noir. L’ensemble des colis pesait 585,5 kg. Ce n’est pas tout, La « police » douanière avait aussi saisi à la même frontière de Goma 7 cartons bourrages moto tvs et un sac de lait marque Momo. Modus operandi : cette cargaison minière à destination du Rwanda était toujours dissimilée de façon à tromper la vigilance des douaniers congolais. Face à cette maffia qui donne l’impression d’avoir la peau dure à laquelle certains compatriotes et étrangers se livrent dans l’exerce de leurs affaires.