RDC : Confusion à Bunia

Un groupe de miliciens CODECO (Coopérative pour le Développement du Congo) est entrée ce matin de ce vendredi 04 septembre 2020 dans la ville de Bunia créant une veritable psychose auprès de la population locale.

La situation a évolué d’où, on a attendu des crépitements des balles. Situation 13 h.

Vidéo

Du côté des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), on parle d’une entrée négociée des rebelles pas d’une incursion.

Aux dernières nouvelles de la situation, il y a une heure, population cherchait à pousser les forces de l’ordre à intervenir, Jet des pierres en direction de ces miliciens. Certains jeunes des quartiers périphériques parlent de résistance populaire et promettent de protéger la ville si les forces de l’ordre n’interviennent pas.

Interrogé par les médias locaux sur cette présumée incursion, le porte-parole du secteur opérationnel de l’Ituri, le lieutenant Jules Ngongo, affirme que ces miliciens sont à Bunia pour déposer les armes et discuter de leur prise en charge par l’armée.

« Ces miliciens sont venus dans la ville de Bunia auprès de la 32è région militaire pour négocier leur prise en charge vu que là où ils étaient regroupés, ils n’étaient plus approvisionnés faute des moyens. C’est pourquoi, ils ont dit qu’ils sont venus déposer les armes et ont porté des bandeaux blancs et des drapeaux blancs comme symboles de paix », a déclaré le Lieutenant Jules Ngongo.

S’agissant des miliciens qui ont entouré la prison centrale de Bunia, Jules Ngongo parle d’une circonstance hasardeuse.

« Ils se sont retrouvés là par hasard pour réclamer la libération de quelques uns de leurs emprisonnés suite aux exactions commises », a-t-il précisé.

Et de conclure: « La population n’a pas à s’inquiéter. La police et l’armée entourent ces miliciens par mesure de précaution pour éviter tout débordement ou dérapage ».

Vue d’un élément des FARDC a Bunia