RDC: Kamerhe & Jammal en prison, 1500 maisons préfabriquées des militaires se détériorent au port de Lobito, en Angola

Pendant que la santé du Directeur de cabinet de Felix-Antoine Tshisekedi, condamné dans cette affaire se détériore de plus en plus en prison. Des sources pénitentiaires parlent également du patron de SAMIBO SARL qui serait également malade.

Des conteneurs de SAMIBO SARL au port de Lobito, en Angola

1500 maisons au total qui viennent compléter les 300 autres déjà installés à Kinshasa, se détériorent au port de Lobito jusqu’à ce jour.

Depuis le constat de l’arrivée de ces nouvelles maisons, plusieurs personnes ne comprennent toujours pas pourquoi la justice Congolaise n’est pas allée loin, en envoyant une mission d’enquête, en Turquie pour vérification de l’existances de ces maisons avant de condamner le Directeur de Cabinet du Chef de l’État, Vital Kamerhe et ses coaccusés dans cette affaire.

Retour sur le retard d’acheminement des conteneurs

Le déconfinement lié à la crise de pandémie de la COVID-19 intervenu à travers le monde entier, aura permis aux congolais de faire la lumière sur la plaidoirie des prévenus dans le procès cent jours dans sa branche réservée aux maisons préfabriquées. Alors que le patron de SAMIBO Congo, Samih JAMMAL est incarceré à la prison de makala à Kinshasa, pour detournement de fonds destiné à la construction des maisons prefabriquées, des centaines des conteneurs viennent d’arriver au port de Lobito en Angola en provenance d’Istamboul en Turquie.

Ces conteneurs contiennent plusieurs autres centaines des maisons préfabriquées destinées pour les villes des Mbuji-mayi et Kananga.

Nombreux s’interrogent « pourquoi vouloir détenir le Chef de cabinet du président de la République Démocratique du Congo et ses coaccusés en prison et laisser 1500 maisons préfabriquées des militaires et policiers, se détériorer au port de Lobito en Angola » une inquiétude des patriotes Kamerhistes du Mouvement Wazalendo