RDC: libération de Kamerhe, WAZALENDO, en Sit-In à l’ambassade des USA ce 30 Septembre.

Le procès de Vital Kamerhe, le directeur de cabinet du Président de la République Démocratique du Congo, va reprendre d’ici peu, pendant que le dircab de Félix Tshisekedi est hospitalisé en état d’urgence. Après plusieurs tentatives des demandes de mises en libertés provisoires refusées, le climat est de plus en plus lourd sur cette affaire, qui selon plusieurs sources, ce procès serait une opération « main propre » décidée par le Président de la RDC, sous la pression de la Maison Blanche.

Des proches alertent sur les conditions de santé de Vital Kamerhe. Et continuent de dénoncer « le ministère public ainsi que les avocats de la République n’ayant pas été en mesure de présenter les preuves matérielles de la culpabilité de Vital KAMERHE, la seule décision que le peuple congolais attend est : l’acquittement sans condition du directeur de cabinet du président de la République Démocratique du Congo et magistrat suprême. » Communiqué

Alors que ces dernières années, les États-Unis ont accru leur influence sur la RDC, le pays le plus riche du monde en ressources naturelles. Les patriotes KAMERHISTES du mouvement WAZALENDO, annoncent la reprise des actions pour reclammer la libération de l’honorable Vital KAMERHE. En commençant par un sit-in à l’ambassade des USA à Kinshasa, ce 30 septembre 2020, où un memorandum sera lu et déposé à l’ambassadeur des USA en RDC.

Arrêté le 8 avril 2020, le directeur de cabinet du Chef de l’État Félix TSHISEKEDI, Vital Kamerhe avait interjeté l’appel contre l’arrêt du tribunal de grande instance de la Gombe qui l’avait condamné à 20 ans de travaux forcés pour détournement des deniers publics.

Alivision Tshimanga