RDC: face aux terroristes, miliciens et incursions de l’armée du Sud Soudan

Le compte rendu de la 48ème réunion hebdomadaire du conseil des ministres tenue le vendredi 18 septembre 2020 à révéler que la République Démocratique du Congo continue à faire face au terrorisme, groupes armés et incursions de l’Armée du Soudan du Sud, ces dernières semaines.

Toujours sur le dossier sécuritaire, le ministre a informé les membres du gouvernement de la pression exercée ces derniers jours par les FARDC contre les terroristes ADF et toutes les forces négatives dans l’opération « délivrance de Mayangose », a fait baisser l’activisme des terroristes ADF/MTM.

Le ministre de la Défense a, en outre, signalé l’activisme de certains membres de CODECO dans le territoire de Djugu. D’après lui, cela est dû en partie à l’absence d’une prise en charge totale des « Rendus ».

« Il en est de même en territoire d’Irumu, où des miliciens FRPI en instance de désarmement et de démobilisation quittent leurs sites de pré-cantonnement et peuvent représenter un danger », lit-on dans le compte rendu du conseil des ministres signé par le porte-parole du gouvernement David-Jolino Makelele.

Par ailleurs, le ministre de la Défense a rassuré que des instructions ont été données pour que la situation des candidats à la démobilisation et au désarmement soit traitée en toute urgence.

Aimé Ngoy Mukena a signalé également la bravoure de la population dans le territoire de Kongolo, (Espace Grand Katanga) qui a arrêté un activiste des Maï- Maï Malaika.

le ministre de la Défense Nationale a aussi souligné que les patrouilles mixtes PNC/FARDC dans les grandes agglomérations et sur la Route Nationale n°1 se poursuivent.

D’après la même source, les FARDC continuent à enregistrer les redditions des combattants du groupe armé NDC/R. Et incursions de l’armée Sud Soudanaise dans les chefferies de Kaliko-Omi et Kakwa dans le territoire de Djugu, province de l’Ituri.

JATI