RDC: Dodo Kamba tourne le dos à la polémique stérile pour se concentrer au succès de son mandat

Répondant à l’une des questions de la rédaction de timbisa.news le nouveau patron de l’église de réveil du Congo decide de tourner le dos à des polémiques stériles et veut se consacrer à la réorganisation de l’église ainsi qu’au succès de son mandat « L’église de réveil a pour mission principale d’amener le réveil. J’organise une retraite de Prière qui partira du 6 au 9 octobre 2020 avec tous les pasteurs du pays. Au cours de cette retraite nous prierons pour la paix en RDC mais aussi pour que Dieu nous aide afin que le tribalisme ne prenne pas part dans notre pays  », a poursuivi l’évêque général Dodo Kamba, président et actuel représentant légal de l’ERC.

Après l’investiture du nouveau représentant de l’église du réveil du Congo, Il s’observe des malaises après l’élection de Dodo Kamba à la tête de l’ERC. Le camp Sony Kafuta rejette cette élection qui, selon lui, viole les textes régissant cette organisation.

À travers une conférence de presse tenue le vendredi 25 septembre, le Conseil exécutif de l’Eglise du Réveil du Congo (ERC) a fait une mise au point concernant les malaises qui s’observent au sein de cette église après la destitution de Sony Kafuta. Il est reproché au président déchu  la tentative de violation des statuts depuis plus d’une année, la corruption, la non-convocation de l’assemblée générale, l’inexistence du Secrétariat exécutif national, le refus de convoquer la réunion des fondateurs, la non-consultation du Président honoraire, ce qui est une violation flagrante ; l’insoumission au pouvoir public ; les sorties médiatiques conflictogènes et enfin la tentative de modifier les statuts. 

«Il s’est octroyé un mandat de 7 ans alors que les textes stipulent que le représentant des églises de réveil du Congo est élu pour un mandat de 5 ans renouvelable », a affirmé le secrétaire général de l’église du réveil du Congo.

Il sied de signaler que selon le conseil des sages, l’ancien représentant de l’ERC a refusé de déposer sa lettre de démission comme promis, Et aussi, sa destitution a été une décision du conseil supérieur et de la justice congolaise. A ce jour, l’Etat congolais, à travers l’arrêté du ministère de la justice ne reconnaît pas deux églises du réveil du Congo mais qu’une seule dirigée par l’évêque général Dodo Kamba. Par conséquent, aucun texte légal ne reconnaît le pouvoir de Sony Kafuta en tant que représentant de l’ERC.

Sony Kafuta a été suspendu de ses fonctions le 24 août dernier par la majorité des membres qui composent l’église du réveil du Congo.

Dodo Israël Kamba élu et investit pour remplacer Sony Kafuta à la tête de l’ERC pour un mandat de cinq ans, renouvelable

Jeampy Alivision