RDC: Condamnations et indignations après l’interpellation brutale d’Edmond Izuba

Des agents du parquet de Kinshasa-Gombe ont fait irruption ce mercredi 28 octobre 2020 au domicile du journaliste Edmond Izuba.  C’est loin d’être une visite de courtoisie car, ils l’ont embarqué comme un vulgaire type en présence de ses enfants et de sa femme. C’est cette dernière qui a lancé l’alerte.

Patron  du média en ligne Objectif-Infos, Edmond Izuba est une figure connue de la presse congolaise. Habitué des plateaux de télévision où il donne sa voix pour analyser l’actualité politique du pays, c’est la deuxième fois qu’il soit confronté à la justice depuis le début de l’année 2020.

En effet, il y a quelques mois, il était poursuivi par le Président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa et quelques députés provinciaux qui l’accusaient lui et deux autres journalistes, Israël Mutombo et Yves Buya, de délit de presse.

En ce qui concerne son interpellation de ce jour, aucune raison n’a été communiquée ni par sa femme, ni par les agents du parquet de la Gombe. Ce qui pousse les chevaliers de la plume et du micro à crier au piétinement de la liberté de la presse en République Démocratique du Congo. Comme beaucoup des médias timbisa.news se joint à eux pour dénoncer l’interpellation brutale du confrère et exige que toute la lumière soit apportée rapidement.

En tout cas, il est inadmissible qu’un journaliste soit arrêté dans ces conditions et surtout quelques semaines après la présence remarquée de l’épouse du Président de la République au 9ème congrès de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC) dont elle a été la principale financière à travers sa fondation et, à l’issu du quel elle a été élevée au rang de membre d’honneur de la principale organisation professionnelle des journalistes de la RDC.

Source : Presse : Condamnations et indignations après l’interpellation brutale du journaliste Edmond Izuba