RDC : Sindika Dokolo est mort accidenté

L’homme d’affaires, et opposant congolais Sindika Dokolo (48 ans) est mort, a-t-on appris de plusieurs proches. Le mari d’Isabel Dos Santos vivait à Dubaï, il s’est éteint jeudi 29 octobre suite à un accident. Il avait depuis un an connu des ennuis judiciaires avec son pays d’adoption, l’Angola, qui avait saisi ses biens et ceux de son épouse, l’accusant de détournements. Mais dans son pays de naissance, le Congo, il était parmi les figures de l’opposition.

L’époux d’Isabel Dos Santos, la fille de l’ancien président angolais José Eduardo Dos Santos.

Fils d’Augustin Dokolo, le premier banquier privé du Zaire, Sindika Dokolo s’était fait connaitre des partis d’opposition et de la société civile pour son combat contre un troisième mandat de Joseph Kabila.

Toujours élégant et facile d’accès, il avait même fondé, en 2017, un mouvement citoyen, les Congolais debout, et appuyé financièrement d’autres organisations et personnalités.

En Europe, Sindika Dokolo est connu comme un collectionneur d’art africain. Il militait pour que ces œuvres ou objets volés soient restitués aux musées africains et était interviewé par les plus grands médias pour ce combat.

Très engagé en politique, il disait encore récemment sur TOP CONGO FM ne pas vouloir faire de politique active mais espérait que les congolais s’engageraient plus en politique pour ne pas laisser le champ libre aux politiciens.

Au micro de barick Buema sur top Congo (Kinshasa, 05 Mai 2019)

Invité du Magazine TOP PRESSE, le 7 décembre 2019, il affirmait préférer « être un Congolais pauvre mais debout, plutôt qu’un riche assis ».

Lors de son dernier séjour à Kinshasa, il avait manifesté au Chef de l’Etat Félix Tshisekedi son intention de construire, meme seul, le port en eaux profondes de Banana. Il était invité au podium des distingués 2020.

A 48 ans, Sindika Dokolo a succombé jeudi à Dubai, selon ses proches, suite à un accident.