RDC: le mouvement citoyen Raiya na simana dénonce l’arrestation de Blackman Bausi, l’artiste engagé. Communiqué

COMMUNIQUÉ NUMÉRO 070/31/10/020 du mouvement citoyen des artistes engagés RAIYA NA SIMAMA Sur l’arrestation de notre camarade à Goma.


Après 24h passées au cachot de la mairie de Goma, notre militant BLACKMAN BAUSI est transféré au parquet de grande instance dans la soirée de ce samedi.
Tout est parti par un entretien houleux avec les maires titulaire et adjoint, qui ont obligé à notre BAUSI, qu’avant sa libération il doit signé une note où il va accepter obligatoirement qu’il a injurié le maire, tout en demandant pardon, il jure qu’il ne le fera plus jamais à n’importe quelle autorité, dans le cas contraire il subira la rigueur de la loi.
Celà étant un piège selon nos avocats conseil, il a été suggéré à Blackman de refuser à faire cette lettre car elle peut mettre sa carrière en perile.
Après ce refus, le commandant ville a été obligé de lui transférer au parquet où passe sa première nuit.
Nous continuons à dénoncer l’acharnement personnel au près de notre militant, et nous demandons à la justice de bien faire son travail, car le trafic d’influence est déjà visible dans ce dossier.


En fin, nous demandons à tous les activistes de pouvoir se mobiliser ce lundi 02/11 pour une action de grande avergure qui est annoncée au parquet de grande instance afin d’exiger la libération de l’un de nous.
Ensemble nous pouvons montrer au monde que nous ne sommes pas venus avant notre époque, et nous devons assumer notre destin.
LE CONGO CHANGERA GRACE À VOUS

*Pour Raiya na Simama
*Cellule de communication**