RDC-Procès des jumeaux brûlés à Kinzau-Mvuete: les plaidoiries démarrent vendredi 6 novembre

brûlés vifs à Kinzau-Mvuete, au Kongo Central. Le tribunal de grande instance de Tshela siégeant en chambre foraine, à Kinzau-Mvuete, à l’auberge  »Le Palmier » entame les plaidoiries vendredi 6 novembre 2020.

A l’audience du 3 novembre 2020, le tribunal a reçu les dépositions de 18 témoins et renseignants. Un jour auparavant, il a reçu celles de 17 autres.
Si les uns chargeaient les détenus qui, déjà avaient tout rejeté en bloc,les autres les déchargeaient.
Le 31 juillet dernier, Max Senga et Persé Ntumba avaient été brûlés par un groupe de jeunes identifiés comme des motocyclistes du groupe  »Bana Mura ».

Lire aussi:Kongo central: la famille des jumeaux brulés vifs à Kinzau-Mvuete veut exhumer leurs fils

Cet acte avait suscité une grande indignation en RDC. Gouverneur du Kongo central, Atou Matubuana avait mis une cagnotte pour quiconque dénoncerait les présumés meurtriers.. Du coup, 25 jeunes ont été appréhendés début août par le parquet près le tribunal de paix de Seke-Banza. Transférés au parquet général près la Cour d’appel du Kongo central, ils sont poursuivis pour meurtres, coups et blessures. Mais les habitants de Kinzau-Mvuete avaient sollicité un procès dans leur cité. Ils viennent nombreux le suivre.

 Par Alphonse Nekwa (Infobascongo)