RDC : Félix Tshisekedi nomme un « informateur » pour constituer une nouvelle majorité

Le président congolais a annoncé la nomination d’un « informateur » chargé d’identifier une nouvelle majorité afin de mettre fin aux blocages entre sa coalition et celle de son prédécesseur, Joseph Kabila.

Fin du suspense. Félix Tshisekedi a livré ce dimanche 6 décembre un discours très attendu dans lequel il a dévoilé les conclusions des consultations politiques qu’il a menées avec l’objectif de sortir de la crise politique provoquée par les tensions qui l’opposent depuis près de deux ans à son partenaire de coalition, le Front commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila.

« Rejet de la coalition »

Après une longue énumération des points de convergence qui ont émergé au cours de ces trois semaines de consultations, qui se sont déroulées du 2-25 novembre, qu’il s’agisse de la lutte contre l’impunité, l’insécurité et la corruption, de la nécessité de réformes électorales ou encore de la perspective d’un recensement national, Félix Tshisekedi a dressé le constat d’échec de la coalition au pouvoir.

« Ces consultations ont également mis en évidence le rejet de la coalition », a-t-il relevé. « Le gouvernement de coalition FCC-Cach (Cap pour le changement, la coalition de Tshisekedi, ndlr)  n’a pas permis de mettre en œuvre le programme pour lequel vous m’avez porté à la magistrature suprême ».