RDC: un monolithe à bandalungwa ,un mystère de la nature ou un scénario

Dans le district de funa, précisément dans la commune de bandalungwa à Kinshasa, un étrange événement s’est produit qui a fait couler tant d’encre et de salive, qualifié de mystérieux par les uns et de scénario planifié pour les autres.

Un monolithe a surgi, en date du dimanche 14 février 2021 après l’aurore c’est-à-dire le matin en début de la journée les habitants de bandalungwa étaient surpris de voir brusquement un amas de fer poser où apparut à la place Bakayawu.

D’après les informations recueillies par timbisa.news, le monolithe est le fruit ou l’oeuvre de la nature qui se fait où se produit après 60 ans dans divers lieu de la planète terre, qui consiste à l’apparition inopinée d’un amas de métal très solide qui se plante au sol cela s’est déjà fait ou produit en Hollande, aux USA et dans bien d’autres pays du monde, un mystère de la nature qu’on ne maîtrise pas totalement.

Cette apparition à susciter de l’engouement, de l’agitation à bandalungwa en particulier et dans la ville de Kinshasa en général au point d’attirer une foule immense et innombrable en liesse qui ont accouru pour regarder, contempler et se sont posé des questions sur l’origine, le pourquoi et le comment de cette apparition. Même les autorités locales, urbaines, territoriales, le gouverneur de la ville et tant d’autres étaient venus pour voir et palper la réalité du bout du doigt, c’est alors qu’à affirmer avec certitude le bourgmestre de la commune de bandalungwa que la chose est réellement un monolithe qui a apparu à bandalungwa, qu’il qualifie d’un événement qui a récompensé la commune sous sa juridiction.

Quelques instants plus tard, un wewa c’est-à-dire un conducteur de moto affirme et confirme qu’en date du 13 février 2021 à 23h avoir vu les policiers, accompagné de quelques individus, a creusé nuitamment un grand trou avant d’y enfouir ce métal massif à l’aide d’une grue raconte ce wewa.

Secret de polichinelle , nul n’ignore que le monolithe est très solide, inflexible, ne se brise pas c’est vraiment indéboulonnable, partant de cette vérité la population s’est mis à tester cette éventualité face à ce métal massif qui a cédé aux coups, pierres, marteaux, qui a été percé, déchiqueté, brûler puis démanteler au grand regret de la population de bandalungwa qui confirme que c’était de jeux de mauvais goût créer et mise en place par un poigné de personnes sous le parrainage peut être d’une autorité locale.

D’où l’interpellation du bourgmestre de la commune de Bandalungwa.

L’histoire nous en dira peut-être plus

Joly Diakiese tusevo